L'actu du campus

“Le Campus Numérique in the Alps privilégie l’adaptabilité des développeurs et l’apprendre à apprendre” : retour sur l’expérience de Géraud ancien étudiant au Campus Numérique in the Alps

le 13 juin 2019

Lorsqu’il a fait le choix de sa reconversion professionnelle, Géraud savait que son appétence pour le numérique le guiderait vers le métier de technicien développeur. Aujourd’hui ingénieur chez IoTize où il a réalisé ses 12 mois d’alternance, il nous fait part de son expérience.

Bonjour Géraud, merci d’avoir accepté de répondre à quelques-unes de nos questions. Pour commencer, peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours avant d’intégrer le Campus Numérique in the Alps de Grenoble ?

Ayant suivi une formation initiale en physique appliquée que je n’ai pu conclure (j’ai arrêté en Master 2), j’ai travaillé en tant que Technicien Assurance Qualité dans une entreprise pharmaceutique avant de venir m’installer sur Grenoble. Je n’ai alors pas pu trouver de travail pendant 2 ans. Malgré des compétences recherchées dans les entreprises de la région (e.g. travail en salle blanche), ma situation de Bac+4 m’a fermé de nombreuses portes, les entreprises préférant des niveaux de technicien supérieur, ou d’ingénieur pour les postes auxquels je postulais.

Et pourquoi avoir choisi le métier de Technicien Développeur ?

J’ai rapidement développé une appétence pour l’informatique en général : né en 1990, j’ai grandi avec les balbutiements d’internet, et ma nature curieuse m’a fait m’intéresser aux différents mécanismes de ce nouvel outil. De plus, mon cursus personnel m’a fait découvrir quelques bases de développement, les fondamentaux théoriques ne m’étaient pas totalement inconnus avant de postuler au Campus Numérique in the Alps.

Le métier de développeur, par contre, m’était en grande partie inconnu. J’ai commencé à m’y intéresser en suivant les conversations d’amis du métier, et mon attrait pour le développement n’a fait que croître au fil des échanges. Lorsque j’ai dû chercher à me réorienter professionnellement pour retrouver un emploi, le choix de technicien développeur m’est alors apparu comme naturel.

Au cours de ta formation Technicien Développeur au Campus Numérique in the Alps, tu as réalisé une alternance de 12 mois chez IoTize. Comment s’est passée ton intégration dans l’entreprise ?

Mon intégration chez IoTize s’est déroulée sans encombres : c’est une entreprise d’une douzaine de salariés, dont l’activité est la conception de modules électroniques et de solutions logicielles associées. Au cours de l’alternance, j’ai intégré une équipe de trois personnes (en m’incluant), chargée des solutions logicielles des produits IoTize. J’ai été très bien suivi par ma tutrice Behnaz pendant ma période d’intégration. Des collègues avenants, ouverts aux questions et une pointe de curiosité m’ont donc permis de réussir mon intégration et de trouver ma place dans l’entreprise.

Et quelles ont été tes missions pendant ton alternance ?

J’ai d’abord été sollicité pour des projets en rapport direct avec les compétences acquises pendant la formation (développement web HTML/CSS/Javascript) pour me familiariser avec le travail que j’allais effectuer et les technologies que j’allais utiliser. J’ai ensuite pu mettre à profit ces nouveaux acquis pour travailler sur des applications mobiles, développées avec des technologies hybrides (cordova / ionic). A ce titre, j’ai également assisté certains clients pour la prise en main des solutions que nous développons.

Au terme de cette alternance, tu as été embauché par IoTize. Quel poste occupes-tu désormais ?

Je suis aujourd’hui ingénieur R&D dans l’équipe que j’ai intégré en tant qu’alternant. Mes missions restent dans le prolongement de ce que j’ai pu faire précédemment : réaliser des applications de démonstration, des outils de développement hybrides et assister les clients sur ces points.

Qu’est-ce qui t’a plu dans la formation Technicien Développeur proposée par le Campus Numérique in the Alps ?

La formation a de nombreuses qualités pédagogiques : le programme adapté aux besoins courants des entreprises de la région et la méthode d’apprentissage proposés permettent de vite s’adapter à de nouvelles technologies, de nouvelles méthodes de travail. Ainsi, le Campus Numérique in the Alps privilégie l’adaptabilité des développeurs, « l’apprendre à apprendre ». Ces capacités d’auto-formation me semblent de plus en plus essentielles à mesure que j’avance dans ce métier.

De plus, la mixité sociale au sein des élèves a créé énormément d’émulation, tout le monde ayant quelque chose à apporter au groupe. Ajoutez à cela l’utilisation d’outils nécessaires au travail de groupe (e.g. git), très utilisés dans le secteur, et vous obtenez des alternants rapidement à même d’intégrer et d’assimiler les méthodes et outils nécessaires à leur travail.

Retrouvez le témoignage de Behnaz, ingénieure chez IoTize et tutrice de Géraud pendant son alternance de la formation Technicien Développeur.